Comment rénover un escalier ?

Un escalier est un élément central d’une maison à étage. Qu’il soit en bois, en acier ou en béton, il est toujours nécessaire de faire son entretien régulièrement et plus particulièrement si vous en possédez un en bois car ce matériau est fragile. En effet, il est mis tous les jours à rude épreuve avec le passage fréquent de vos chaussures sur les marches et peut s’abimer très vite.

Nous allons vous expliquer aujourd’hui comment faire une rénovation complète de votre escalier et les différentes étapes à suivre afin d’obtenir le plus bel escalier en bois !

A savoir : ces techniques peuvent aussi être utilisées pour la rénovation d’un parquet en bois. Nous vous détaillons d’ailleurs dans un autre article une de ces techniques : comment vitrifier son parquet en quelques étapes simples.

Première étape : Préparer le bois

Nettoyage

Comme vous vous en doutez, la première chose à faire est de nettoyer votre escalier de toute la poussière et la saleté accumulées. Pour ce faire, vous pouvez commencer par utiliser votre aspirateur pour enlever tout cela ! Tout doit y passer pour réaliser un nettoyage efficace : marches, contremarches, balustre, rampe et autres composants. Vous devez également enlever toutes les taches du parquet !

Ensuite, l’idéal est de lessiver votre escalier en le lavant avec un mélange d’eau et de produit à base de soude (comme le Saint Marc ou simplement du savon noir). Il faudra frotter doucement avec une brosse dur pour enlever les restes de vernis par exemple.

Si vous possédez un escalier peint et que vous souhaitez retrouver cet aspect bois, alors il faudra utiliser un décapant pour enlever toute la matière.

Ponçage

Le ponçage est également une étape très importante pour que votre travail de rénovation soit réussi. Il permet d’enlever entièrement toute trace de peinture, cirage, lasure et de mettre votre escalier à nu pour que les produits que vous appliquez ensuite adhèrent bien. Cela permettra aussi de lisser le bois de l’escalier et de réparer d’éventuels petites cassures ou sciures.

Pour ce faire, vous pouvez poncer à la main mais cela risquerait d’être long ! Vous pourrez donc vous orienter vers une ponceuse électrique pour vous faciliter la tâche.

Maintenant que cela est fait, vous pouvez passez à la partir rénovation ! Vous pourrez choisir différentes façons de faire en fonction de la finition voulue pour votre escalier et de son état.

Seconde étape : Rénover son escalier

Recouvrir l’escalier

Si votre escalier est assez récent, vous n’aurez surement pas besoin de réaliser cette étape. Vous pouvez passer à la suivante. Cependant, pour ceux ayant un escalier assez usé par le temps mais encore en bon état, il existe une solution pour le rendre comme neuf et entreprendre une métamorphose des pièces usées : réaliser un recouvrement partiel de l’escalier.

En effet, des fissures ou sciures peuvent apparaitre sur certaines marches, et si vous ne souhaitez pas changer complètement d’escalier, cela vous permettra de le réparer en un clin d’œil. Vous aurez juste besoin d’un kit de rénovation. Cela s’achète dans des quincailleries et coute entre 100 et 200 euros en moyenne. Dans ce kit vous aurez à votre disposition : 2 marches, 2 contremarches, 2 lattes, du matériel de finition et des outils de traçages. Il faudra être un peu bricoleur pour réaliser les différentes étapes mais toutes les instructions à suivre sont écrites sur ce kit.

Vernir l’escalier

Vernir l’escalier est la première solution envisagée pour lui redonner de l’éclat.

Préférez l’achat de boites de vernis non glissantes si vous avez l’habitude de marcher en chaussettes dans l’escalier et appliquez-en une couche.

N’oubliez pas que le vernis ne répare pas les éventuelles fissures de l’escalier, il redonne juste un plus bel effet.

A savoir : Le bois adore le vernis car il l’imperméabilise et le rend plus brillant. Attention tout de même, car il s’écaille au fil des années.

Lasurer un escalier

La lasure sur un escalier permet de garder cet aspect naturel tout en le protégeant. C’est une solution très facile à poser et elle ne s’écaillera pas avec le temps. Toutefois, elle ne supporte pas les passages répétées dans les escaliers, donc ce ne sera pas la technique la plus efficace sur le long terme.

Cirer un escalier

Vous pouvez aussi décider de cirer votre parquet pour garder un aspect naturel. Faites attention car comme la lasure, il faudra refaire très souvent le cirage : tous les 6 mois voire un an en fonction du nombre de passages par jour sur les marches.

Huiler un escalier

Vous pouvez aussi prendre l’option de l’huile pour parquet. Le processus est détaillé dans l’article du même nom, et vous verrez que c’est une technique très simple, qui doit cependant être réitérée tous les ans en fonction du nombre de passages dans la pièce traitée.

Peindre l’escalier

Peindre est une seconde solution à envisagée si voulez faire disparaitre quelques fissures ou rayures présentes sur l’escalier. Elle est souvent utilisée car c’est une alternative peu chère pour masquer les défauts d’un escalier mais aussi pour pouvoir le relooker ! En effet, vous pouvez mettre la couleur que vous souhaitez en fonction de votre projet.

Le mieux est d’utiliser une peinture à l’huile pour recouvrir votre escalier et n’oubliez pas de peindre toutes les surfaces de l’escalier, y compris les angles, si c’est une peinture incolore.

Pour vous simplifier la vie, il existe même maintenant des peintures ne nécessitant pas de passer une sous-couche, un vrai gain de temps !

A savoir : Cette technique est conseillée pour les escaliers encore en bon état.

Ajouter un revêtement

Cette alternative peut être utilisée en cas d’escalier assez usé car il va recouvrir complètement votre escalier, des premières marches, jusqu’aux dernières. Mais attention car si vous décidez de réaliser cela, il sera dur de revenir en arrière.

Ci-dessous, vous trouverez quelques idées de revêtements :

  • Réaliser un escalier en béton ciré : le béton est une matière qui ne coute pas cher et qui est très solide dans le temps. Vous devrez appliquer 2 ou 3 couches de ce produit pour obtenir un résultat satisfaisant.
  • Appliquer un revêtement collant : il existe différents types de revêtements collants pour donner un look totalement différent à votre escalier. Vinyle ou moquette par exemple sont les plus utilisés et vous pourrez toujours décidez de les enlever.

  • Réaliser un escalier en carrelage : pour faciliter son nettoyage au quotidien ainsi que son entretien, vous pouvez aussi appliquer du carrelage sur votre escalier

Vitrifier l’escalier

Une dernière solution à envisager : la vitrification de votre escalier.

C’est un vernis durcisseur donc il peut être plus avantageux que le vernis, en donnant à votre escalier une bonne résistance aux chocs et aux passages répétés. Vous aurez à réaliser cette opération une fois et la durée de vie est d’en moyenne 10 ans. Pour le choix du vitrificateur, vous pourrez en trouver en finition brillante, satinée ou mate.

Enfin, cette technique rendra votre escalier plus résistant mais il y a quelques consignes à respecter pour bien préparer le bois :

  • Durcissement du bois avec un fondur : il faudra l’appliquer dans le sens des fibres pour boucher les trous présents et le rendre le bois étanche et attendre 4h pour que cela sèche. Après cela, frottez avec une laine d’acier double zéro pour voir si tout le fondur est bien imprégné.

  • Passage de l’aspirateur afin d’enlever les poussières ou restes de matières.

L’opération est à répéter deux fois pour un meilleur résultat. A ce moment-là, vous pourrez passer à la vitrification. Il est préférable de prendre un vitrificateur en gel pour que vous ne glissiez pas sur les marches. Encore ici, vous devrez respecter quelques étapes :

  • Mélanger le produit dans un seau dans une pièce ne dépassant pas 25 degrés et sans contact avec l’air
  • Etaler le mélange avec un spalter à poil en suivant le sens des fibres
  • Laisser sécher
  • Poncer avec de l’abrasif à grain et dépoussiérer tout de suite après
  • Étaler une seconde couche en répétant toutes les étapes précédentes.

Derniers conseils

Pour des travaux de rénovation réussir, n’oubliez pas d’appliquer ces quelques conseils :

  • Pour ne pas condamner l’accès à l’escalier pour les occupants de l’étage, faites une application des produits une marche sur deux
  • Ventiler votre maison car les produits peuvent avoir une forte odeur
  • Penser à rénover votre rampe d’escalier si cela est nécessaire.