Pompe à chaleur : comprendre le fonctionnement des différents types d’installation

0 commentaire

En termes de confort thermique et de gestion de sa consommation énergétique, il existe aujourd’hui plusieurs solutions performantes regroupées derrière la notion de pompe à chaleur. C’est en effet une technologie globale recouvrant différents fonctionnements qui va pouvoir être mobilisée et adaptée en fonction de la situation et des objectifs poursuivis par ceux qui veulent l’installer.

Nous allons traiter ici du fonctionnement des différentes variantes de la pompe à chaleur, afin de vous aider à opérer un choix pour une future installation.

Une pompe à chaleur à l'extérieur de la maison

Pompe à chaleur : une technologie de pointe simple à comprendre

Pour mieux cerner le fonctionnement d’une pompe à chaleur, il convient en premier lieu de bien prendre la mesure des principes généraux qui le régissent. La pompe à chaleur est un système de gestion de la température qui va exploiter en grande partie des ressources énergétiques renouvelables, provenant de l’environnement immédiat où elle est installée.
Ces ressources seront l’air ambiant, le sol ou l’eau. Ainsi, on parlera respectivement d’aérothermie, de géothermie ou encore d’hydrothermie.

C’est donc l’emplacement et les qualités naturellement présentes autour du dispositif qui vont permettre à ceux qui souhaitent profiter de cette technologie de choisir entre l’un des trois principes d’utilisation de l’énergie renouvelable.

Dans tous les cas, il s’agit d’utiliser la chaleur comprise dans les éléments alentours pour activer le cycle de production de chauffage ou de climatisation qui y est relié. C’est donc là un des nombreux intérêts de la pompe à chaleur : elle fonctionne quel que soit l’environnement dans lequel elle est installée. C’est le bloc extérieur qui est en charge de cette captation de l’énergie, qu’elle redistribue ensuite à l’intérieur du circuit jusque vers l’unité intérieure et ses différentes sorties.

La pompe chaleur : une utilisation variable selon les objectifs de chacun

On parle régulièrement de pompe à chaleur air-air ou air-eau, ou encore eau-eau et sol-eau. Cela signifie que ce sont aussi la volonté de son utilisateur qui va déterminer le fonctionnement et plus précisément le type de pompe à chaleur à installer. En effet, si certains attendront essentiellement un meilleur confort thermique avec une production de chauffage émanant de la pompe à chaleur, d’autres chercheront aussi à venir chauffer leur eau sanitaire.

Il n’y a donc pas une seule utilisation possible de la pompe à chaleur. Il faudra décider, en amont de son acquisition, quels sont les besoins que l’on va chercher à couvrir avec cette technologie plus verte et moins énergivore. Le plus souvent, ce sont les pompes à chaleur air-air ou sol-air qui seront mises en place afin de procurer à leurs utilisateurs, la chaleur et la climatisation selon la période de l’année.

Parmi les composants majeurs qui forment ce dispositif de gestion de la température de l’air ou de l’eau, on trouve le compresseur : seul élément dont l’alimentation est assurée par l’électricité. C’est à dire si ce système propose un faible mode de consommation. La pompe à chaleur produit d’ailleurs 3 à 4 fois plus d’énergie qu’elle n’en consomme, le tout en circuit fermé afin que rien ne se perde.