Les éléments essentiels d’une bonne charpente de maison

La charpente fait partie du gros œuvre d’une maison. C’est l’ossature d’une toiture inclinée qui repose sur les murs porteurs du bâtiment. Elle se compose de poutres horizontales et verticales qui permettent de solidifier la structure du toit. Nous vous expliquons son importance dans une construction et de quels éléments essentiels la charpente est constituée.

charpente maison en construction

La charpente d’une maison est essentielle pour sa stabilité et son soutien

La charpente est la colonne vertébrale d’une maison. C’est une structure conçue le plus souvent en bois, en béton ou en métal qui supporte et assure la longévité de la toiture. Elle est l’un des éléments fondamentaux pour l’isolation et l’imperméabilité d’une habitation. Elle subit par conséquent des charges exercées par le vent, la neige et la pluie. C’est pourquoi une bonne charpente doit être solide, car elle supporte son propre poids en plus des charges précitées sur elle. Pour optimiser sa résistance, une charpente doit être construite avec des méthodes de calcul bien précises.

La charpente en bois est beaucoup plus employée aujourd’hui dans les constructions, parce qu’elle a la réputation d’être robuste et durable. Elle peut s’adapter à différentes architectures ainsi qu’aux divers types de toitures. Son matériau est écologique, naturel et abondant. Il demeure en outre un excellent isolant, car il sait absorber et restituer l’humidité et la vapeur selon l’essence de bois choisie. Nous pouvons par exemple citer le bastaing qui est une pièce de bois utilisée dans la construction d’une charpente traditionnelle. Il est obtenu à partir de nombreuses essences de bois parmi lesquelles l’épicéa, le pin douglas et le pin sylvestre. Tout comme des bastaings sur dispano.fr qui peuvent s’adapter le mieux possible à différents usages, ce bois offre une résistance optimale aux risques biologiques et aux champignons.

bastaing bois pour charpente

Les divers éléments d’une charpente

La charpente peut compter sur certains éléments indispensables pour assurer sa solidité.

Les chevrons

Le rôle des chevrons est de garantir une répartition équilibrée du poids de la couverture à mettre en place. Ce sont des pièces en bois d’une longueur déterminée et de section rectangulaire ou carrée. Ils sont généralement posés sur les pannes dans le sens de la pente de la toiture. Ces pièces de bois supportent les liteaux sur lesquelles les tuiles de couvertures sont placées. L’espacement des chevrons dépend de la charge qu’ils vont supporter, de leur section et du débord de la toiture.

Les pannes

C’est l’ensemble des pièces de bois horizontales dont l’une d’elles prend appui sur les fermes et sur les murs porteurs. Les pannes servent de support pour la couverture. Elles supportent en outre les chevrons et relient les fermes et les pignons entre eux. Les charpentes en bois sont le plus souvent composées d’une panne faîtière à son sommet et d’une panne sablière en bas de la pente. Elle se compose aussi de pannes intermédiaires fréquemment installées entre la panne faîtière et la panne sablière.

La ferme

La ferme est un dispositif de forme triangulaire constitué de pièces assemblées. Elle supporte les liteaux et les chevrons qui reçoivent les matériaux de couverture. Ce dispositif constitue ainsi le principal élément de soutien du poids de la couverture à pentes ainsi que des charges verticales et inclinées. L’angle de la ferme et celui de la pente du toit sont entièrement liés.

Comment bien choisir les matériaux et éléments de votre charpente ?

Divers critères doivent être pris en compte pour choisir les matériaux et éléments adéquats pour réaliser une bonne charpente. Ces critères concernent en effet la solidité du matériau ainsi que ses performances en termes d’isolation acoustique et thermique. Les contraintes intrinsèques et architecturales du projet de construction qui sont définies par le cahier des charges doivent aussi être prises en compte.

Une charpente en bois convient aussi bien aux architectures traditionnelles qu’aux constructions modernes. En fonction des éléments, certaines essences de bois sont néanmoins plus adaptées que d’autres. Par exemple, le pin sylvestre, l’épicéa, le peuplier, l’orme et le sapin Douglas conviennent pour les grosses pièces. Le sapin et le châtaigner constituent un choix idéal pour les clivages et les chevrons, tandis que l’acacia est plus adapté pour les chevilles.