Comment reconnaitre les maladies d’un laurier rose ?

Comme de nombreuses plantes, le laurier rose est sujet aux maladies. Afin de prendre soin de votre plante, il est par conséquence important de bien connaître les symptômes dans le but de pouvoir les prévenir et les soigner.

Le laurier rose est une plante que l’on peut cultiver en pleine terre ou dans un pot. Dans les deux cas, les maladies du laurier rose sont très variées, mais elles ont toutes un point commun : elles touchent à la coloration de la feuille. Elles se manifestent par des taches noires, jaunes ou violacées. Elles peuvent être très discrètes et ne pas être facilement repérables, mais elles sont souvent visibles à l’œil nu et ne nécessite pas une expertise spécifique pour intervenir sur le laurier.

Un laurier rose atteint d'une maladie sur les feuilles

Quelles sont les maladies d’un laurier rose ?

Comme nous l’avons spécifié, cela peut toucher les feuilles, les branches et cela peut également impacter les fleurs des roses. Ci-dessous, vous trouverez les maladies les plus communes :

La septoriose

La septoriose est une maladie très fréquente du laurier rose. Elle se manifeste par des taches noires, jaunâtres ou violacées sur la feuille. Cette maladie se déclare généralement en été.  Dans certains cas, les feuilles du laurier tombent.

La gale

La gale est une excroissance noire au niveau des branches. La gale est causée par une mauvaise taille sur le laurier rose ou l’utilisation d’outils non traités qui infectent la plante. Pour stopper la propagation, nettoyer vos outils et retirer les parties touchées par cette maladie avant qu’elle atteigne d’autres roses ou encore d’autres plantes dans le jardin.

Le botrytis

La pourriture grise sur un laurier rose se caractérise par un feutrage gris suite à l’apparition d’un champignon. Le botrytis se développe dans un environnement humide et va attaquer toutes les parties du laurier. Pour traiter cette maladie, un traitement bien connu est d’utiliser de la bouillie bordelaise et enlever dès que possible les éléments touchés pour que le laurier puisse continuer sa floraison.

Les cochenilles

Si votre laurier rose est en pot, vous serez épargné, mais ce n’est pas le cas de tout le monde. En effet, les cochenilles sont des insectes qui se développent sur les feuilles du laurier dans le jardin. On peut les apercevoir rapidement sous les feuilles ou le tronc. Afin de lutter efficacement contre ces parasites, appliquez une solution à base de savon noir et d’eau tiède/chaude à intervalle régulier de 7 jours jusqu’à résolution du problème.

Les tâches de Phyllosticta

Un autre champignon qui peut attaquer le laurier est appelé « tache de phyllosticta ». Cette maladie va créer des marques sur les feuilles qui peuvent s’apparenter à des taches noires. Ensuite, en fonction du stade et de la gravité, il peut même y avoir des trous sur les feuilles : cela signifie que la plante est attaquée de manière importante. Pour prévenir ou lutter contre cette maladie, ajouter un élément drainant comme du sable au niveau du sol et retirer immédiatement toutes les feuilles contaminées.

Comment soigner un laurier malade ?

Pour soigner un laurier rose malade, il faut d’abord déterminer la cause de la maladie. Pour cela, il faut examiner attentivement la feuille du laurier rose ou les tiges et vous referez aux maladies les plus fréquentes situées ci-dessous.

Si vous n’arrivez pas à isoler la maladie, voici quelques explications complémentaires permettant de vous permettre sur la piste : 

Les feuilles jaunes : 

Si les feuilles jaunes ne sont pas nombreuses, ce n’est peut-être pas encore le moment de s’inquiéter, car il est tout à fait normal d’avoir des pertes de feuilles de temps en temps. Si le jaunissement est très important, cela peut signifier que le laurier rose n’a pas été changé de pot (rempotage) depuis un long moment et qu’il manque de place et potentiellement de nourriture pour se développer. Au printemps par exemple, c’est la bonne période pour offrir un nouvel espace à votre plant avec un apport d’engrais afin de rebooster le laurier.

Il est également possible qu’il s’agisse d’un problème lié à l’arrosage. Attendez toujours que la terre ou terreau soit sec entre deux apports en eau pour ne pas noyer les racines.

Les insectes : pucerons et cochenilles

Nous l’avons un peu abordé avant mais il est vrai que ces insectes parasites peuvent littéralement manger les feuilles de votre plante et épuiser le laurier rose. Au lieu de la laisser s’installer, une action humaine sur le laurier est nécessaire afin d’appliquer une solution maison à base de savon noir par exemple pour les écarter de la zone. Les pucerons notamment vont au contact du savon noir naturellement quitter le laurier, si ce n’est pas le cas, utiliser un jet d’eau pour faire le ménage.

Ensuite, selon la cause, vous allez pouvoir suivre les recommandations et les conseils pour pouvoir s’en débarrasser. Une fois le traitement appliqué, vous allez pouvoir mesurer l’impact et l’avancée sur les feuilles et les tiges afin de savoir si votre plant est sauvé.

Dans tous les cas, nous recommandons une intervention rapide dans le but de pouvoir soigner le laurier rose et de pouvoir éviter les dégâts et surtout la propagation à d’autres parties de l’arbuste.