Salles de bain : tous nos conseils pour bien choisir sa tuyauterie

Parmi les projets d’aménagement de votre maison, vous voulez installer ou rénover une salle de bain. Dans la salle de bain, la tuyauterie peut être régulièrement sujet à des réparations. Toutefois, quelle matière choisir (cuivre, PVC ou PER polyéthylène réticulé, tuyaux en multicouche) ? Quelle longueur pour chaque tuyau, quel diamètre prévoir selon l’utilisation et la réglementation en vigueur ? Et pour les raccords, les coudes et les T ? Tout ne coule pas de source, par conséquent, suivez nos conseils.

Qu’est-ce qui peut impacter la tuyauterie de votre salle de bain ?

D’abord, regardez où se trouve l’arrivée d’eau principale et établissez votre plan en fonction de cela et de vos souhaits. En fonction de ce que vous allez mettre en place, les placements peuvent être différents : la douche ou la baignoire, le lavabo seul ou double. Ce qui peut amener des variations au niveau du plan, c’est la présence ou non des toilettes directement dans la salle de bain. Si c’est le cas, il faut prévoir la grosse évacuation vers les égouts.

Comme vous pouvez le constater, cela peut rapidement faire beaucoup de tuyaux à installer et à serrer avec les bonnes clés et pinces.

Quels sont les dimensions des grands équipements ?

Le lavabo demande des tuyaux de 10 à 14 mm de diamètre pour l’arrivée d’eau, pour la douche c’est 12 à 16 mm et la baignoire de 13 à 18 mm.

Pour ces trois dispositifs, vous devez aussi prévoir leur circuit d’arrivée d’eau chaude depuis le chauffe-eau (au gaz ou électrique). L’eau chaude peut aussi venir d’une installation commune ou de chauffe-eau solaire sur le toit.

Quels matières utilisées pour les tuyaux ?

Les tuyaux en cuivre et les raccords en laiton sont de plus en plus remplacés par les nouveaux matériaux comme le PVC, le PER ou les tuyaux en multicouche (PER associé à l’aluminium).

Le cuivre est solide, fiable et a une bonne longévité. Il résiste à la rouille et a une belle esthétique. Il est possible de trouver des tuyaux de 12 à 22 mm de diamètre.

L’installation de tuyaux en cuivre demande une certaine compétence et un matériel spécifique.

Le PVC est facile à monter, est peu onéreux et se présente dans une large gamme de diamètre. Des stabilisants anti-UV sont incorporés à la fabrication. Le PVC se coupe facilement mais, vu sa forte dilatation, il exige certaines règles à maîtriser lors de la pose. Une variante, le PVC surchloré peut être encastré dans les murs sans enveloppe de protection.

Le PER ne se couvre pas de tartre et ne craint pas la corrosion. Il offre une certaine protection contre le bruit d’écoulement des eaux. Il peut se cintrer manuellement et être encastré dans les parois. Il se vend en couronne comme un tuyau d’arrosage. Mais il demande des raccords spécifiques.

Le tuyau en multicouche a les avantages du PER avec une bonne longévité et une résistance aux UV. Ce type de matériau nécessite aussi des raccords spéciaux.

La tuyauterie flexible résiste bien à la pression de l’eau et peut se placer dans des endroits moins accessibles. Ce matériau est assez onéreux.

Que choisir pour l’évacuation des eaux usées grises ou noires ?

Les eaux grises sont les eaux issues du lavabo, de la douche, de la baignoire ou de la machine à laver. Les tuyaux sont en PVC ou en PER de diamètre assez important de 40 à 100 mm et une pente minimale de 2 %.vers le collecteur d’eaux usées.

Les eaux dites noires sont celles évacuées par la cuvette de WC. Elles contiennent beaucoup de matières organiques.

Si l’évacuation d’une cuvette de WC a un diamètre inférieur à 100 mm, adaptez un système de broyage.

Pour l’installation ou la rénovation de votre salle de bain, n’hésitez pas à prendre conseil auprès de plusieurs professionnels et demandez un devis détaillé. N’oubliez pas qu’un plombier agréé a une assurance biennale qui doit couvrir d’éventuels dommages durant 2 ans après la fin de la réalisation des travaux.