Comment diminuer les frais d’acquisition ou de location d’un bien ?

Vous désirez déménager dans une ville française ? En parcourant les sites d’agence de location, vous apercevrez que les prix ne sont pas à la portée de tous. Pourtant, certaines astuces vous permettent de trouver une maison aux frais réduits. Cela dépend de votre ville d’installation, mais surtout de votre capacité à négocier avec le propriétaire et de jouer avec le cadre réglementaire en vigueur. Qui ne tente rien n’a rien, voici nos conseils pour éviter une hausse ou pour réviser à la baisse votre loyer.

Évitez une revalorisation du loyer

Parmi les causes les plus probables de la hausse du loyer se trouve la revalorisation de celui-ci. En d’autres termes, elle se définit comme étant l’augmentation du loyer conformément à l’indice de référence correspondant. Pourtant, celle-ci ne consiste pas en une obligation.

Par exemple, à Toulouse, ville très appréciée ces dernières années par les foyers français, sachez que plus de la moitié des bailleurs n’appliquent pas une hausse systématique de loyers pour une maison en location à Toulouse. Le prix du loyer peut être revaloriser suite à occupation prolongé et de ce fait, le loyer ne correspond plus à la grille tarifaire du marché immobilier actuel.

Au cas où le propriétaire avise le locataire d’une révision à la hausse du loyer, ce dernier dispose d’un droit de partir ou de rester. Cependant, avant de décider, pensez aux conséquences de votre choix. Effectivement, vous pouvez acquérir une nouvelle maison, dont la location s’avère moins chère. Pourtant, vous devriez encore payer divers frais et perdre certains avantages que votre ancienneté a pu offrir. Le mieux est donc dans ce cas de négocier avec votre propriétaire en guise d’une non-revalorisation ou d’une baisse de votre loyer.

Évitez de payer des frais de gestion illégaux

Lorsque votre agence vous envoie une facture, plusieurs frais de gestion et administratifs y sont inclus. En tant que locataire, vous devriez donc rester vigilant, puisque certains de ces charges ne se dotent pas d’un caractère légal. Si vous arrivez à les identifier et à en effectuer une réclamation, vous limiterez le coût de location de votre habitation.

Hormis les frais de rédaction des documents relatifs à la signature du bail, votre agence immobilière ne dispose d’aucun droit de vous facturer quoi que ce soit. Par ailleurs, ces charges légales doivent être partagés entre vous et le bailleur.

Par conséquent, à votre départ ou à votre débarquement dans un logement en location, vous pouvez refuser le paiement des frais de gestion illégaux, sans citer que :

  • les états de lieux, que ce soit d’entrée ou de sortie ;
  • le renouvellement automatique du contrat de bail ;
  • l’envoi de la quittance de loyer ;
  • un paiement par chèque.

S’informer sur les loyers actuellement pratiqués

Les tarifs de location immobilière en France diffèrent d’une ville à une autre. Cela dépend notamment du niveau d’urbanisme et de la situation socio-économique en général de la ville. Démographiquement parlant, certaines zones demeurent faiblement peuplées. Cela rime souvent avec le déséquilibre entre l’offre et la demande en matière de marché immobilier. D’une manière plus précise, certaines villes enregistrent un nombre de maisons disponibles pour location plus élevé que celui des locataires. Alors logiquement, ces derniers peuvent en profiter pour obtenir une réduction de loyers. Le reste, c’est à vous de négocier avec le propriétaire.

Si vous croyez aveuglément à ce que les pages d’agences en ligne affichent, concernant le prix de location, vous pourrez dire adieu à votre possibilité d’économies mensuelles. Avant de passer un accord avec votre interlocuteur, songez donc à :

  • bien analyser les annonces et vérifier les prix actuellement demandés pour le cas des maisons sans locataires, moyennant les outils de suivi d’historique correspondants ;
  • demander les loyers de votre voisin ou votre proche (eh oui, le bouche-à-oreille reste une technique d’enquête très performante) ;
  • voir les statistiques de votre ville pour en trouver une moyenne des prix par le biais d’un outil en ligne.

N’hésitez surtout pas à comparer les loyers proposés pour dénicher ceux à votre portée. Cela consiste en une solution idéale si vous devez changer de logement. Toutefois, discuter avec votre bailleur actuel désigne la meilleure alternative. Vous désirez économiser un peu vos sous, il souhaiterait de sa part fidéliser ses locataires pour éviter d’en prospecter à nouveau. Bonne chance.